11 novembre 2008

[Interview album] Duty

Ayumi Hamasaki a sorti son troisième album "Duty" le 27 septembre. Dans cet entretien, nous nous penchons sur ses pensées sur l'album. C'est parti!

Votre troisième album, "Duty," est finalement sorti, mais à partir de quand avez-vous commencé à travailler sur cet album?

J'ai commencé à choisir les chansons à mettre sur l'album après que ma tournée nationale se soit achevée. Donc j'étais vraiment inquiète, je me disais "une sortie en septembre va se révéler impossible!" (rires)


La tournée s'est achevée le 9 août, donc c'est probablement naturel de penser ça. Néanmoins, maintenant qu'il est fini et en vente, diriez-vous que la tournée a eu une influence?
Beaucoup de choses me sont venues de la tournée, je pense que ça a un peu influencé l'album. Mais ce n'est pas juste ce que j'ai eu après la fin de la tournée. Genre, trois chansons ont été faites avant le début de la tournée ("vogue," "far away," et "SEASONS"), celle que j'étais à cette époque est là-dedans, la moi me battant contre moi-même pendant la tournée est là-dedans, ce que j'ai pu accomplir une fois la tournée enfin terminée est là-dedans, et le temps que j'ai apprécié passer seule ensuite est là. Il y a une impression de temps qui s'écoule dans l'album.


Ce qui me rappelle, ces trois chansons sont dans l'ordre de leur sortir sur l'album, mais entre elles il y a ces nouvelles chansons qui sont "enterrées" là en quelque sorte. Donc, la dernière chanson, "girlish", est la vraie conclusion de l'album, et c'est aussi une sorte de "réponse" aux questions de l'album?
Oui. Je le pense. Comme par exemple les paroles "Continuons dans une telle voie" de la chanson...


Lorsqu'on prend en considération "Present" de votre premier album et "Who..." de votre second album, cette chanson est donc une conclusion, mais jusqu'à maintenant vous n'aviez jamais pensé à cette chanson-là comme une conclusion, n'est-ce pas?
En général, j'aurais pensé à une chanson comme "Key ~eternal tie ver.~" pour une chanson de fin d'album.


Ah, je vois. Mais je me suis dit que "girlish" avait vraiment de très bonnes paroles. Les paroles de cette dernière chanson n'apparaissent pas dans le booklet comme d'habitude, il n'y a aucun excès dans ces paroles, c'est un sentiment très léger qui ressort, mais je trouve ça très bien.
Là comment je me sens dans ma vie en ce moment, il y a une fille se sentant vraiment bien et une fille se sentant vraiment mal qui se réunissent et se mélangent, et ces paroles ont un sentiment d'immédiateté, si on peut dire ça comme ça.


Mais les chansons ne sont pas sur l'album dans le même ordre où elles ont été écrites?
Elles ont toutes été un peu éparpillées. La première que j'ai écrite, c'était, je pense, "SURREAL".


Ah, la chanson dont le single est sorti en même temps que l'album. Étant donné que Mlle Hamasaki écrit des paroles très réalistes sur le chemin que vous avez véritablement parcouru, je me disais que le titre était un peu mystérieux, cependant.
Bien que je voulais écrire quelque chose de réaliste, j'avais l'habitude de fuir, donc alors que j'écrivais quelque chose de réaliste, j'ai continué à me dire que je devrais utiliser ce titre (rires). Quand je dis, "même quand vous dites que vous n'êtes rien, si vous trébuchez, vous vous protégerez avec vos mains" dans les paroles, il se trouve qu'en fait je parle à une de mes amies. Un jour, elle a dit "Peu importe ce qu'il peut m'arriver", ou un truc dans le genre, et ça m'a juste fait pleurer. Et pourtant, quand elle est tombée, elle a levé les mains pour se protéger bien qu'elle avait abandonné, et quand j'ai vu ça je me suis dit : "Ah, ça importe peu, hein?" On dirait qu'à chaque fois que je penserais "Ce qui doit arriver arrivera", je pense que je me protégerai toujours si je tombe dans la rue! (rires)


Vous parlez d'une telle scène, et c'est si intéressant d'entendre d'où vous est venue l'inspiration pour vos paroles, mais c'est quoi ce calme que vous arborez?

Hahaha... Eh bien, si vous trouvez ça frappant, je suppose que c'est parce que c'est dans ma nature.


Si vous restez très calme comme ça, d'autres personnes seraient plutôt malheureuses avec vous.
Vous mentez! Ohh, maintenant que dois-je faire? (rires)


Naan. Il est déjà trop tard pour pouvoir y changer quoi que ce soit... Donc, pour en revenir au sujet qui nous intéresse, en lisant ces paroles, on aurait dit une personne découvrant quelque chose qu'elle aimait, et je me suis focalisé sur ça très intensément.
Oui. Si quelqu'un découvre ce qu'il aime, je pense que c'est génial. Mais même si cette personne trouve ce qu'elle aime, par exemple si elle décide de devenir mannequin, je pense que les adultes diraient tous "Quoi? Pourquoi le mannequinat?" et "Trouve-toi un vrai boulot!" et d'autres trucs de ce genre. La chose que vous aimez, peu importe ce que c'est, vaut la peine qu'on en rêve, je me suis dit que ça devait être génial, non?


Donc maintenant, j'aimerais que vous me parliez de "Duty", la chanson titre de l'album.
Je l'ai écrite avant "vogue", et elle reflétait l'était dans lequel j'étais à l'époque. Les paroles "mon tour", ne faisaient pas référence qu'à moi, elles faisaient aussi référence à chacun d'entre vous aussi. Bien entendu je m'inclus dans ce groupe. Par exemple, il y a eu divers "artistes" ici bas depuis des années et des années. Mr. ou Mlle ceci-et-cela étaient là, mais les temps changent toujours, vous savez? Et tout le monde peut voir que le monde change. L'Histoire a toujours été repeinte de cette manière, une ère se termine et on peut voir ça arriver, on ne peut être aussi jeunes qu'on l'est aujourd'hui éternellement, et on ne peut pas être éternellement spectateur. Donc je me suis dit qu'on ne pouvait pas se contenter de dire "Eh, je ne comprends pas, je m'en moque" éternellement.


Et en quoi cela a t-il un lien avec le titre?
Je communique quelque chose que je pensais être mon devoir ("Duty") de faire à l'époque.


Ensuite, pourquoi avez-vous pensé à continuer à poursuivre la "Ayu "pure"" et la "Ayu "obscure"" avec cette couverture de CD "Ayu le léopard"?
Parce que pour une raison ou une autre je voulais juste vraiment le faire! (rires) Avant, je n'arrêtais pas de me demander "pourquoi est-ce que je veux faire la "Ayu "pure"" et la "Ayu "obscure""?" et tout ça mais il n'y avait absolument aucune raison à cela, mais dernièrement, faire des choses sans raison ça ne me fait pas vraiment peur. Donc c'est juste genre "je vais faire ça!"


Ca semble symboliser Mlle Hamasaki en ce moment. Comme la chanson "girlish". Allez-vous courir d'une manière effrénée à partir de maintenant, alors?
Honnêtement, là maintenant, je cours DÉJÀ d'une manière effrénée (rires)

INTERVIEW: Akira Endo

Traduction japonais-anglais : Delirium-ZerO

Traduction anglais-français : Linoa62

Posté par Jolin Jeneration à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur [Interview album] Duty

Nouveau commentaire