13 novembre 2008

[Interview album] RAINBOW

Tout d'abord, puis-je connaître les raisons qui vous ont poussée à appeler votre album "RAINBOW"?
Un arc-en-ciel ("rainbow") est quelque chose que tout le monde a vu au moins une fois dans sa vie, alors personne ne dira "hein? Un arc-en-ciel? C'est quoi ça?", c'est quelque chose que tout le monde reconnaîtra immédiatement. Mais vous ne le voyez que pendant un moment, vous ne pouvez pas le contempler éternellement. Et quand vous voulez en voir un, vous ne le pouvez pas. Et ce n'est pas non plus une chose que l'on peut toucher... Quand j'y ai pensé, je me suis dit, "je me demande si j'ai vraiment vu un arc-en-ciel? Est-ce qu'un arc-en-ciel se trouve vraiment là?" Les gens ont l'idée générale que "l'arc-en-ciel est un arc composé de sept couleurs", bien sûr, ils savent à quoi ressemble un arc-en-ciel, donc quand ils voient un arc-en-ciel, peut-être qu'ils déterminent avec leurs propres connaissances que c'est ce qu'ils ont vu... Mais et si ce n'était pas vraiment ça? Par exemple, peut-être qu'il n'y a que trois couleurs...
Et aussi, personne n'est jamais triste lorsqu'il voit un arc-en-ciel. Les gens disent "regarde! C'est un arc-en-ciel!" et une partie d'eux se sent heureuse. Je me suis dit que je voulais faire ça, je voulais avoir ce genre d'existence. Je ne peux pas être juste à côté de vous, mais quand tout le monde me voit, j'aimerais que ça leur fasse chaud au coeur, comme dans les moments où vous voyez un arc-en-ciel peut-être. Donc j'ai choisi "RAINBOW" comme titre.

J'aimerais que vous me parliez quand même un peu de la séance photo de la couverture. La séance a duré assez longtemps, non?
Ca a duré une éternité! Et la pose n'était pas confortable du tout. Mais ça aurait été grave si je n'avais pas pu tout dissimuler (sourire amer). Et j'étais assise sur cette piscine, un genre d'aquarium, mais je suis un être humain alors je voulais bouger (rires). Et ensuite ils devaient changer l'eau... et je devais attendre ça pour arrêter de bouger.

L'eau de l'aquarium n'était pas vraiment froide... n'est-ce pas??
Oh non, elle était chaude, elle était chaude (rires). Mais après un moment j'avais froid... Donc ils devaient continuer à ajouter de l'eau chaude encore et encore... Mais elle finissait par redevenir froide. En plus je ne portais rien, alors...

Rien du tout??
Tout à fait. Donc Leslie (Kee, le photographe) était le seul homme autorisé à être là, les autres ont tous été jetés dehors (rires).

Au fait, depuis cet album vous utilisez des paroles en anglais, qu'est-ce qui vous en a donné l'envie?
J'ai été en Asie et j'y ai fait beaucoup de choses cette année, et je pense que ça a beaucoup influencé la décision. J'ai ressenti que "la barrière de la langue" posait vraiment problème à ce moment-là. Ca n'a aucun sens si les gens ne peuvent pas me comprendre, et je voulais qu'ils puissent savoir qui j'étais. En conséquence, je me suis dit qu'étudier l'anglais allait être nécessaire, comme le langage le plus utilisé pour communiquer dans le monde est l'anglais. Par exemple, si vous dites "je t'aime" en anglais, il y a plus de chances que tout le monde comprenne que si vous dites "aishiteru".

Ca semble être bien pour que les journalistes vous comprennent, mais ça ne vous rend pas mal à l'aise de chanter des paroles en anglais?
Très mal à l'aise.  Comment expliquer ça... C'est genre, mon "timbre" est là, non? Mais je ne sais vraiment pas (sourire amer), avec quel genre d'accent j'ai bien pu chanter pendant tout ce temps-là...? Maintenant on dirait que j'ai dit des choses inutiles d'un ton monotone (rires). Si je dis des choses en japonais et que je les change ensuite tout d'un coup en anglais, les émotions sont laissées en plan quelque part ailleurs, parce que je ne comprends plus, n'est-ce pas? C'est un peu comme ça. Quand c'est arrivé, je me suis dit que peut-être c'était une erreur de faire des paroles en anglais? Et ça m'a déprimée, je me suis sentie vraiment vaincue (sourire amer).

Comment c'était d'écrire les paroles? Et est-ce que le chant ensuite a été difficile?
Maintenant que j'y pense, je les ai faites assez rapidement. Par exemple, en japonais un kanji pour un mot peut contenir trois syllabes, comme "watashi", et si je n'ai pas assez de "place", c'est mauvais, mais en anglais le même mot peut être en une seule syllabe "I", et c'est possible à dire. Et, si je n'ai de la place que pour deux syllables, je peux toujours dire "konya" pour "ce soir" si c'est la seule place que j'ai pour l'expression "soyons ensemble ce soir" ou quoi que ce soit d'autre.

Pouvez-vous me parler un peu du travail sur l'album? Est-ce que cette fois ça a été une bonne expérience?
Ca a été vraiment la meilleure! Je pense que l'équipe autour de moi était très impatiente. Comme j'avais fini de choisir les chansons que je voulais mettre, tout le monde disait "maintenant que c'est fait, combien de jours encore as-tu besoin?" Tout le monde disait ça, et on aurait dit qu'ils me lançaient un défi. Mais je leur en suis reconnaissante. Ils ont mes remerciements pour avoir autant concentré leurs efforts.

Cet album, RAINBOW, a quelle place dans votre coeur? Quel genre de travail est-il?
Un bon exemple serait de parler du moment où j'ai écrit la chanson titre pour "I am...". "J'ai montré la vraie moi, mais qu'est-ce exactement que la vraie moi?" "Ok, c'est qui je suis, mais que vais-je faire avec ça?" J'ai toujours combattu avec la pensée qu'il y avait un tel "fossé entre moi et le monde", mais j'ai commencé à penser dernièrement que "le fossé va toujours être là, n'est-ce pas?" Avant je pensais que c'était une bonne chose de combattre comme ça. Rencontrer des amis qui supportent les mêmes blessures et souffrir avec eux... Mais je ne pense plus que ce soit vrai. Je pense que moi et tout le monde pouvons parfaitement comprendre les gens qui supportent une telle peine.
Donc, pour "RAINBOW", je chante bien sûr sur les hésitations et les peurs, et aussi sur la joie et l'espoir, en moi. Mais je ne dis pas ça pour ne parler que de "moi moi moi". J'ai pris conscience de l'auditeur, en me disant que "les gens qui écoutent ça pourront se tenir bien droit, et sans ça, cet album est dénué de sens."

Les thèmes de "l'existence humaine" et de "que signifie le mot "humain"?" sont sans aucun doute fortement représentés dans cet album. Très bien, pour terminer, que voulez-vous dire aux gens sur cet album?
"RAINBOW" est l'album le plus "personnel" et le plus "paisible" que j'aie sorti jusqu'à présent.

INTERVIEW:Kazuki Okabe

ALBUM "RAINBOW"
AVCD-17239 / '02.12.18

00 "RAINBOW"

En fait cette chanson ne figure pas sur l'album, mais vous pouvez accéder à un site internet dont l'adresse URL est imprimée sur les papiers inclus dans la first press de l'album, et l'entendre là. Bien que je n'y ai encore mis aucune parole, je pense que c'est un très bel air.

01 "everlasting dream"
"everlasting dream," qui orne le début de l'album, m'a été donnée par CMJK au tout dernier moment. De toutes les instrumentales de l'album, comme "taskinillusion" de tasuku et "neverending dream" de HAL, je me suis dit que celle-là ressemblait "le plus à une vraie chanson." Dès que je l'ai entendue ,les mots semblaient juste me venir naturellement... En fait je dois dire que même avant ça, j'ai écrit des mots de ce genre sur mon site de la TeamAyu, et j'y ai pensé en écrivant les paroles.

02 "WE WISH"
WE WISH est une chanson très forte. Il y a une grande force que l'on ressent dès cette toute première piste. Et il n'y a pas que les paroles et la mélodie qui soient plus fortes et dures que d'habitude. Il est sûrement juste de dire que ce n'est pas une piste qui prenne des gants côté paroles. C'est probablement ce qui la définit. Le titre n'est pas "I WISH," (JE SOUHAITE), utiliser "WE" à la place fut une décision naturelle, mais ce n'est pas à propos de "mon seul souhait", je me suis dit que "tout le monde souhaitait probablement quelque chose aussi."

03 "Real me"
"Si vous êtes une femme, vous devez combattre!" "Real me" est remplie de ce genre de pensées. A l'intérieur de moi il y a cette image des hommes qui sont de grands combattants, et des femmes qui ne combattent pas vraiment beaucoup. Un homme semble toujours conserver "le petit garçon" en lui, peu importe l'adulte qu'il devient. Mais les femmes peuvent devenir solides de manière inattendue quand elles sont blessées, je pense... Je me suis dit "je veux devenir ce genre de femme".
La chanson a un style un peu R&B, mais c'est la seule chanson de l'album qui fasse vraiment quelque chose de ce genre. Bien que je ne sois vraiment pas le genre de personne qui aime s'étaler sur ce qui est fort dans le refrain, le refrain de "Real me" semble provenir d'un monde spécial. Donc ça a pris un peu plus longtemps que d'habitude pour finir la piste (sourire amer). Mais une fois achevée, je me suis dit "Wow, ça rend vraiment bien!" comme tout le monde. (rires)
Et CHIHARU et ETSU des TRF font une apparition dans le clip de cette chanson. En fait, quand je me suis dit que je voulais faire un clip avec de la danse, et que nous devions inviter deux personnes pour ça, j'ai eu envie de collaborer avec CHIHARU et ETSU pour la scène de danse! J'ai pris très vite ma décision! Je leur avais déjà dit auparavant que je voulais qu'on travaille sur quelque chose ensemble, comme en privé j'étais devenue amie avec tous les membres de TRF pendant les concerts du a-nation de cet été.

04 "Free & Easy"
Dans Free & Easy, j'ai écrit ce que je ressentais à ce moment-là. En d'autres termes, "je veux être une personne qui vit en assumant ses responsabilités pour sa propre liberté," et "je veux être une personne pour laquelle ces mots sont parfaitement applicables." Mais, quand on en est venu à l'enregistrement, parce que j'avais déjà une image presque complète de "ce que je voulais dire", ce fut plus difficile que d'habitude de créer une mélodie qui s'accorderait avec le message des paroles.
(des "notes du réalisateur de "RAINBOW"")

05 "Heartplace"
"Heartplace" a été écrite comme un cri du coeur. De toutes les chansons de l'album qui contiennent des paroles en anglais, c'est la première que j'ai enregistrée. A ce moment-là, je me demandais, "est-ce que c'était une erreur d'utiliser de l'anglais?" et ça m'a donné un peu le cafard (sourire amer).
Enregistrer d'habitude suppose d'entrer dans la cabine du studio et ensuite de chanter une chanson du début à la fin. Mais pour cette chanson, je suis entrée dans la cabine, j'ai chanté un peu, j'en suis sortie, j'ai réfléchi sur la chanson, je suis retournée dans la cabine, j'ai chanté un petit peu plus, je suis ressortie, j'ai écouté... Ce fut une façon de travailler différente de d'habitude. Donc, dans ce sens là, c'est une piste très mémorable.

06 "Over"
Le jour où des amoureux s'ignorent est dépeint dans "Over." J'ai demandé à Umesaki et Sato "un arrangement qui sente un peu l'Asie" et c'est ce qu'ils m'ont donné. Ils n'avaient jamais été en Asie pourtant, donc ils demandaient "Eh, est-ce que ça a l'air asiatique?" jusqu'à ce que je pense que ce soit bon, et ils ont sans aucun doute équilibré les sentiments que j'imaginais.
Je me suis enfermée dans ma chambre d'hôtel pour écrire les paroles, mais je n'arrivais juste pas à trouver les mots pour la mélodie. Je me torturais vraiment. Le pont de la mélodie s'est soudain élevé d'une manière unique, donc j'ai essayé plusieurs manières de chanter avant de me décider sur la forme finale. C'est peut-être parce que c'était la première fois que je chantais une chanson composée par CMJK. J'aime vraiment comment cette chanson se "jette" dans celle d'après, "HANABI."

07 "HANABI"
Alors que j'écrivais les trois chansons de 「H」, j'ai voulu conclure avec une chanson qui exprimait l'idée d'"un été qui finissait dans une profonde tristesse." Ce qui en a découlé fut HANABI.
(des "notes du réalisateur de "RAINBOW"")

08 "taskinillusion"
Bien que cet album donne l'impression que les pistes sont bien intégrées en un sens, il a vraiment une nuance indéfinie. Je recherchais quelque chose pour le milieu de l'album qui exprimerait ce sentiment d'indéfini, et juste à ce moment-là la chose parfaite est arrivée. Je me suis dit "c'est magique!" Et c'est pourquoi c'est une illusion. (rires)
(des "notes du réalisateur de "RAINBOW"")

09 "everywhere nowhere"
Ce son a été composé par pop, qui fait toujours le synthé derrière moi. J'ai décidé de l'inclure dans mon album dès que je l'ai entendue pour la première fois. Je me suis dit qu'elle présentait une bonne image un peu irréelle, mais en même temps très rafraîchissante donc je l'ai vraiment aimée. Mais le début de la mélodie est assez sombre, donc ma manière de chanter est très sérieuse aussi, la manière dont je présente ça est très sérieuse... comme une bombe à retardement (rires), mais une avec un compte à rebours très très long. Et l'arrangement a juste ce sentiment "hyper-techno" (rires), et j'ai insisté auprès de CMJK pour qu'il la fasse. Les paroles finissent au passé. Je me suis dit que le passé suggérerait que ce qui est arrivé est terminé, et qu'il est temps de se tourner vers le futur.

10 "July 1st"
Les paroles de July 1st sont joyeuses, et la mélodie est discrète à certains endroits et à d'autres elle "sort" et vous accroche.
Ce fut la toute première fois que j'écrivais une chanson de ce point de vue, et je me suis même surprise moi-même! (rires)
(des "notes du réalisateur de "RAINBOW"")

11 "Dolls"
A chaque fois que je me sens perdue, je vais voir HAL avec un sentiment de "s'il te plaît Dieu aide-moi!", mais HAL me réconforte toujours en disant des trucs comme "Peut-être sommes-nous télépathes!" et ensuite il me donne toujours l'arrangement que j'espérais. Je me dis "oui oui oui! Ce son! C'est la réponse!" C'était comme ça avec "Over" et avec l'instrumentale "neverending dream" aussi, mais cette fois fut vraiment forte, et je n'ai même pas eu besoin de dire "c'est pour le film "Dolls", ce qui fut surprenant!
En ce qui concerne les paroles, quand j'ai écouté le son terminé, je me suis imaginé une peinture qui montrait des fleurs en pleine éclosion remplissant le paysage. A partir de là, j'ai trouvé "kirei-na hana wo sakasemasho" ("je vais faire pousser une belle fleur"), que j'ai utilisé comme point de départ pour faire les paroles. "-masho" est répété parce que je voulais créer un joli son et mettre en valeur les images délicates qui sont inhérentes au langage japonais.
(Note : Ayu a composé cette chanson en l'honneur du film "Dolls" de Takeshi Kitano, sorti en 2002)

12 "neverending dream"

13 "Voyage"
D・A・I et moi avions la mélodie, et j'avais les paroles et le chant, mais il manquait quelque chose. C'est à ce moment-là qu'il a été question de l'arrangement de Ken Shima. Quand j'ai entendu le produit fini, je me suis rendue compte que la chanson avait atteint des hauteurs extraordinaires que je n'aurais jamais pu égaler.
(des "notes du réalisateur de "RAINBOW"")

14 "Close to you"
Close to you est pour moi une chanson de Noël. Ou plutôt, c'est ce qui en a résulté quand j'ai essayé d'infuser ma propre conception de Noël dans une chanson. (rires) Il m'est venu à l'esprit que je devrais peut-être être plus agressive en rendant la chanson plus "Noëllesque".
Mais je me suis dit que c'était plus important que la chanson entière suggère la saison plutôt que les paroles ne le disent directement, et je ne voulais pas m'éloigner de cette approche. Quand j'ai écrit la chanson, la période de la création de l'album était déjà passée, mais je me suis dit "je ne peux pas ne PAS mettre ça sur l'album" (sourire amer). Indépendamment de la chanson, le planning de l'enregistrement de l'album a été très serré... Donc je n'avais pas de temps libre pour m'échauffer et mettre ma voix dans le ton, donc ce fut un défi d'enregistrer ça, et il est possible qu'il y ait de légères nuances que les auditeurs ne remarqueront pas, et l'enregistrement ne s'est pas déroulé sans problème... il a vraiment été fait au tout dernier moment.

15 "independent+"
Eh bien, ce que je peux en dire... C'est basé sur "independent" mais c'est plus long. Le "+" est une sorte d'énigme marrante que vous comprendrez quand vous l'entendrez. (rires) Je me demande si vous comprendrez si vous écoutez le générique de fin de l'émission "AyuReady"?
Dans "+," les Hamo Hamo Boys & Girls, mes deux managers, Bancho, tasuku, et Natsuki, des gens qui sont toujours à mes côtés, et mes amis ont participé au refrain. Je me demande si vous pourrez dire qui est qui. Ceci dit, la voix de Bancho est plutôt célèbre (éclat de rire)!

Traduction japonais-anglais : Delirium-ZerO
Traduction anglais-français : Linoa62

Posté par Jolin Jeneration à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur [Interview album] RAINBOW

Nouveau commentaire